Identification et caractérisation de nouveaux facteurs impliqués dans la virulence bactérienne et alternatives aux antibiotiques

Malgré des efforts importants en recherche, beaucoup de notions sont encore manquantes sur les mécanismes de virulence bactérienne. En partenariat avec des collaborateurs chevronnés, mon équipe fait l’identification et la caractérisation de facteurs de virulence de bactéries pathogènes par une approche basée sur un criblage génétique en se servant de D. discoideum comme indicateur de virulence. Cette amibe modèle permet aussi la caractérisation phénotypique d’isolats bactériens provenant de divers environnements. Notre travail sur la virulence bactérienne inclut également des analyses en génomique comparative des bactéries étudiées. Nous étudions, entre autres, la virulence de Pseudomonas aeruginosa, une bactérie impliquée dans les infections pulmonaires de personnes souffrant de fibrose kystique et des bactéries du genre Aeromonas qui incluent des agents pathogènes opportunistes pour les humains. 

Virulence et alternatives aux antibiotiques